L'approche

En route pour le sommet ! Aujourd’hui, une tranquille étape d’approche de 50km entre Ha Giang et Tam Som en passant par la « Heaven Pass »…. Étape réalisée vers le 12 mai si je m’abuse …

Midinettes en tandem
Nous sommes partis tranquillement vers 9h. On pédale innocemment, tranquillement, les yeux rivés sur les sommets acérés. On regarde aussi les papillons rouges, jaunes et bleus (ses préférées). On prend des photos de rizières, avant repiquage, après et celles où le riz sera bientôt récolté. On contemple les merveilles géologiques de la nature, ces gorges, ces parois vertigineuses. Des quelques ponts, on essaie d’apercevoir des poissons. Le bonheur est sur les pédales. 50km en une journée, on a le temps !

Easy
Avant midi, on devine la route qui monte sur la colline, une « broutille ». On l’attaque le ventre rempli de bananes. Psychologie de la montée : décris comment la route est pendant les 200 premiers mètres, je te dirais comment tu souffriras.
Résumé des 200 premiers mètres : une route étroite sans sinuosités, on recherche le chemin le plus court, donc le plus pentu.
Nous sommes au pas. Les camions sont au pas. Nous sommes hors d’haleine. Les moteurs crient leurs détresses. Dans nos cuisses, du feu acide qui nous dis : « arrête-toi et pousse ». Dans les camions, des chauffeurs qui klaxonnent, nous hèlent et nous sourient. On ne répond pas, on économise. Il fait chaud, trop chaud, plus de 35°C.
Nous tenons 2kms, des enfants marchent à coté de nous puis nous poussent. Arrêt salvateur sous des bambous. On s’empiffrera d’une canne à sucre offerte. On repart. Le col après le prochain virage ? Non, encore de la montée. L’impression de toujours se rapprocher mais de ne jamais l’apercevoir. Elle durera 15 kilomètres.

De la sueur plein les yeux
Sur le plateau, nous goûtons aux beautés du karst malgré un temps mitigé. La dernière partie de l’ascension est courte mais encore plus pentue ! Nous franchissons la porte du paradis vers 16h. Une délicate pluie froide nous accueille et fini de nous tremper (en plus de la sueur). Un effort difficile dans un paysage de conte de fées. Quand on voit ce qui nous attend, on piaffe d’impatience. Mais demain, on ne fera pas preuve d’autant d’amateurisme pour la route des crêtes.


__
Note : les permis (nécessaires pour visiter) sont délivrés à Ha Giang au bureau de l’immigration se trouvant en face de l’entrée du stade. Le lonely est incorrect sur la localisation.

6 réponses
  1. momanpopa
    momanpopa dit :

    Vraiment un voyage extraordinaire !!
    Bravo! Je suis fiérote d’Anne !
    Tenez bon et profitez des derniers jours .Plein de bises!

    Répondre
  2. Tonton Ioio
    Tonton Ioio dit :

    Au moins, vous fournissez des souvenirs à tous les naturels des endroits traversés, qui les garderont toute leur vie et les raconteront à leurs petits enfants « quand j’avais votre âge, j’ai vu deux fous blancs sur un grand vélo à deux selles… »
    Les photos sont magnifiques.

    J’espère que vous n’avez pas prévu de repasser par la Thaïlande.

    Répondre
    • Anne
      Anne dit :

      Merci Ioio ! Pour la Thaïlande, non, on n’y repasse pas, on préfère rester dans un pays en conflit avec la Chine, c’est plus sûr.

      Répondre
  3. cot cot
    cot cot dit :

    c’est vous qui peinez et c’est moi qui ai le souffle coupé rien qu’à lire vos performances: bravissimo. histoire de vous attrister un peu; ds moins de 2 semaines on vous tient ds nos bras!! et la Beauce c’est plat

    Répondre
  4. Antoine M.
    Antoine M. dit :

    Ou sinon y’a la Corée du Nord.
    Tu pédales le jour, pour faire de l’électricité.
    Et tu pédales aussi la nuit parce que c’est obligatoire.
    Mais ça tombe bien, tu es volontaire !

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *