En attendant que le soleil pointe son nez

Une série qui traduit une attente, un besoin d’aller vers autre chose, un ailleurs.

 

8 réponses
  1. Quizz
    Quizz dit :

    waou.

    ça raconte, ça heurte (la dernière en couleur, la confrontation avec le mannequin, les plantes qui tombent comme les cheveux) !
    Sur la technique, rien à dire.

    Ca se tient bien !

    Répondre
  2. Paul
    Paul dit :

    Merci Noémie ! Bel effort ! Tu avais droit à un délai supplémentaire car tu m’as aidé pour le déménagement ^^
    Toi boudeuse ? Alors là, je n’y crois pas !
    Bravo pour la photo de la boudeuse et encore plus bravo pour « je n’attends que ça » ! Par contre dommage que la plante n’ait pas besoin de soleil pour grandir ! D’ailleurs tu as un super long cou dans la dernière photo ! Je suspecte que … oh mon dieu !!! .. non désolé je ne le dirai pas !
    Merci de m’avoir rappelé qu’il fallait composer en « Z » !

    Répondre
  3. Gael
    Gael dit :

    Salut Noemie,
    belle série, les objets, toi, et la reunon des 2! (peut etre encore plus aboutie sans la dernere en couleur)
    tu fais l’unanimté avec je n’attends que ca, une vraie émotion s’en dégage, bravo!

    Répondre
  4. Noemie
    Noemie dit :

    Merci pour vos commentaires. c’est vraiment bien d’avoir un regard extérieur sur nos propres photos.
    à cédric c’est une conversion en niveau de gris post-traitement. Du coup je me demande même si mon reflex fait des photos noir et blanc…

    Répondre
  5. Quizz
    Quizz dit :

    Bah elle débouche sur le soleil, la vie, la douceur jaune… Moi la couleur ne me gêne pas.. Par contre peut etre j’aurai préféré une plongée – mais la contre plongée montre bien que tu dépend de la lumière… Non pour un photographe, c’est une belle présentation !

    Répondre
  6. Etienne
    Etienne dit :

    Une très belle série, ça dit vraiment qqch de toi (ou ça laisse t’imaginer, plutôt puisque je ne suis pas en mesure de vérifier ;-))
    J’aime bcp les 3 premières avec cette atmosphère « quotidien pris sur le vif » (désordre…) et petits focus qui disent bcp.
    Un art de la composition qui frise le surréalisme (3) et que j’apprécie bien.
    Les 3 dernières me touchent moins, même si tu joues pleinement le jeu de la présentation (4, 6). Je ne partage pas l’enthousiasme pour la 5 qui ne me fait pas vibrer. Elle a peut-être un côté plus « conceptuel » (les deux « persos », de dos, tournés vers un extérieur « banal ») auquel je serais moins sensible, comme la 6 où tu cherches la lumière. Par contre j’aime assez le passage à la couleur (6) comme métaphore de la chaleur et de la lumière de l’été tant attendu.

    Ta série me donne un peu l’impression d’être en 2 parties : 1,2,3 (ton univers) ; 4,5,6 (toi). Elles ne sont pas contradictoires, sans doute complémentaires… en tous cas je préfère 1,2,3 !
    Et dans l’ensemble ma préférence va très clairement à la 3 qui est pour moi une des plus belles photos de toutes les séries n°1: contrastes de matières (métal-plastique ; bois ; eau,verre ; plante ; voile) et d’univers (maison ; vin ; vélo ; « jardinage »)
    éclairage intéressant (intérieur de l’étagère ; lumière contre-jour mais pas gênante)
    composition insolite : la rencontre de ces objets – hétéroclite mais plausible dans sa « quotidienneté »
    …le tout simplement juxtaposé, qui se parle du coup et dit qqch de toi par ce côté inattendu et unique.
    Merci

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Répondre à Etienne Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *